Janvier 2007 - n°5

L’Ecole Hassania des Travaux Publics (EHTP) : Une grande école d’ingénieurs parmi les plus prestigieuses au Maroc

L’Ecole Hassania des Travaux Publics EHTP a été créée en 1971 et a lancé le cycle de formation des ingénieurs d’Etat en l’année 1979. L’EHTP est devenue Etablissement Public en 1993.

Cette grande école d’ingénieurs est sous la tutelle du ministère de l’Equipement et du Transport et contribue au développement des compétences en ingénierie des infrastructures, du BTP et de l’Aménagement du Territoire ainsi qu’en ingénierie des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Chaque promotion est constituée de plus de 150 élèves-ingénieurs répartis sur 6 filières différentes :

• Génie Civil (GC): contient 3 options : Ingénierie du Bâtiment, Ingénierie du Transport et Master de Gestion et exploitation des Systèmes de Transport;
• Génie de l’Hydraulique de la Ville et de l’Environnement (GHVE): contient 2 options : Ingénierie du l’Hydraulique et de l’Environnement et Ingénierie de la Ville et de l’Environnement ;
• Génie Electrique (GE): contient 2 options : Systèmes de communication et réseaux et Ingénierie des Systèmes Electriques
Industriels ;
• Météorologie ;
• Sciences de l’information Géographique (SIG, Géomatique) ;
• Génie Informatique (GI).

Le nombre des élèves-ingénieurs inscrits sera doublé à l’horizon 2010.
L’école offre également des formations continues de perfectionnement et de miseà niveau au profit des ingénieurs et cadres supérieurs du milieu professionnel.

L’EHTP développe également la recherche scientifique fondamentale et appliquée en réponse aux problématiques de divers secteurs d’ingénierie.

Avec une infrastructure d’accueil des plus importantes au Maroc, 17 laboratoires didactiques et un large réseau de partenaires nationaux et internationaux, l’EHTP est sûre de fournir la meilleure formation à ses élèves-ingénieurs, issus des classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs et recrutés par voie de Concours National Commun.

Un corps enseignant de haut niveau

La formation à l’EHTP est assurée par un corps enseignant de haut niveau alliant qualités pédagogiques, connaissances scientifiques et techniques de pointe, et le savoir-faire de plusieurs années de pratique professionnelle.

Ce corps est constitué de 62 professeurs permanents diplômés d’institutions de grande renommée (Europe, USA, Canada,…), dont certains jouissent d’une réputation internationale.

200 enseignants vacataires du milieu professionnel public et privé interviennent également, pour faire profiter lesélèves-ingénieurs de leurs expérience professionnelle. Ces enseignants assurent environ 50% du volume horaire de la formation.

Des experts et des professeurs étrangers assurent des cours spécialisés ou des conférences au profit des élèvesingénieurs (10 à 15 experts internationaux interviennent annuellement) des différentes filières de l’EHTP.

Filière du Génie de l’Hydraulique, de la Ville et de l’Environnement (GHVE)

La filière GHVE a été mise en placeà l’EHTP pour répondre au besoin pressant du marché professionnel, en ingénieurs spécialisés en Hydraulique, en Environnement et en Génie de la Ville. Ces spécialités font partie du grand domaine du Génie Civil.

La filière GHE offre aux futurs ingénieurs une formation très solide et très adaptée, répondant à tous ces besoins. Toutes les disciplines de base y sont enseignées, ainsi que les méthodes, techniques et outils les plus récents utilisés dans le milieu professionnel.

L’informatique, la télédétection, les SIG, le Management, les langues et les techniques de communication occupentégalement une place très importante dans la formation.

Après un tronc commun de 2 années, la filière offre 2 spécialités (options) en 3ème année :

• Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (IEE) : permettant d’avoir une formation plus poussée en Hydraulique et en Environnement (barrages, forages, protection des ressources en eau, assainissement liquide et solide, ménagement portuaire, modélisation hydraulique, études d’impact sur l’environnement, etc) ;

• Ingénierie de la Ville et de l’Environnement (IVE) : permettant d’avoir une formation plus poussée en Génie de la Ville (stations d’épuration des eaux usées, décharges domestiques, réseaux d’eau potable et assainissement, gestion du transport urbain, éclairage public, etc).

Les débouchés de la filière GHE sont constitués par le secteur public (Direction Générale de l’Hydraulique, Département de l’Environnement, Ministère de l’Aménagement des Territoires, des Mines, de l’Industrie, Wilayas, etc), semipublic (ONEP, ODEP, OCP, Agences Urbaines, etc), les Collectivités Locales (Mairies et les Communes) et privé (sociétés d’assainissement, Régies et sociétés de distribution d’eau potable et d’assainissement, stations d’épuration, décharges contrôlées, Bureaux d’Etudes spécialisés en eau, en environnement, en aménagement du territoire…

Centres d’Etudes et de Recherche de l’EHTP

Les travaux de recherche appliquée et fondamentale sont effectués au sein des centres d’Etudes et de Recherche (CER), dont les premiers ont été créés en 2001à l’EHTP.

L’école comporte actuellement 7 centres de recherches parmi lesquels on trouve 2 spécialisés dans les domaines de l’Hydraulique et de l’Environnement :

Centre d’Etudes et de Recherche en Hydrogéologie et Ressources en Eau (CERHYDREAU) :

Ce centre englobe des compétences qui réalisent des recherches appliquées et des expertises relatives à l’identification, à l’évaluation, à la gestion et à la protection des ressources en eau de surface et souterraines, ainsi qu’au traitement et l’épuration des eaux.

Les recherches du CERHYDREAU s’organisent autour de 5 axes :

- Géologie appliquée et environnementale
- Evaluation, gestion et protection des
ressources en eau
- Réseaux hydrauliques
- Gestion des eaux usées
-Système de Management Environnemental
- Systèmes d’information Géographiques (SIG) et ressources en eau.

Centre d’Etude et de Recherche sur les systèmes Hydrauliques et Environnementaux (CERSHE) :

Les missions de ce centre sont la recherche appliquée, les études spécialisées, la formation pour et par la recherche et l’expertise d’assistance et de conseil.

Les activités de recherche menées sont liées à l’eau et à l’environnement en général, et particulièrement dans les disciplines de l’hydraulique (fluviale, urbaine, agricole, industrielle et maritimes), de l’hydrologie, de l’hydrogéologie, de la biologie et la microbiologie aquatique, de la pollution des eaux de surface et souterraines, et de la gestion des déchets solides, industriels et miniers.

Parmi les axes de recherche du CERSHE :
- Modélisation des écoulements à surface libre
- Pollution des eaux de surface et souterraines
- Epuration des eaux usées
- Technique d’analyse et de contrôle de la qualité de l’eau
- Gestion des déchets domestiques et miniers
- …

Par ailleurs, suite à une convention entre l’UNESCO, l’EHTP et le Ministère de l’Enseignement Supérieur, une Chaire multidisciplinaire pour une gestion durable de l’eau a été mise en place.

Cette chaire développe les recherches relatives à la gestion durable et sociale de l’eau et a mis en place deux U.F.R. en septembre 2001 et ce en partenariat avec le milieu universitaire.
La première UFR « Eau et développement durable » qui débouche sur un DESA a été créée en partenariat entre la Chaire et la Faculté des Sciences Ain chock de Casablanca, la 2ème UFR « Eau et Civilisations » a été mise en œuvre en partenariat avec la Faculté de Lettres de Mohammedia.

Grâce à ses atouts et à ses nombreux partenariats nationaux et internationaux, l’Ecole Hassania des Travaux Publics mérite son titre de Grande Ecole d’ingénieurs et entend bien continuer àêtre innovante et brillante !

K.BERRAMOU

 

 

Retour