2018-01-11 
Nomination de Ghani Chehbouni au Comité d’Orientation Stratégique de la Maison Méditerranéenne du Climat

© IRD / Maud Martinasso

Ghani Chehbouni, représentant de l'IRD au Maroc, a été nommé membre du Comité d'Orientation Stratégique de la Maison Méditerranéenne du Climat, portée par la Région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. A l’occasion des Premières Rencontres de cette structure, les 15 et 16 décembre 2017, presque 400 participants issus de 13 pays du pourtour méditerranéen se sont réunis à Tanger : parmi eux, on comptait plusieurs présidents de régions, des représentants d'institutions internationales, des bailleurs de fond, des académiques, et de nombreux membres de la société civile.

 

Historique et contexte

Après le succès du premier Forum Méditerranéen pour le Climat « MedCOP  », qui a eu lieu à Marseille en 2015, l’organisation de la COP22 au Maroc a été l’occasion de renouveler l’expérience à Tanger l’année suivante. Suite à ces événements, il était indispensable de trouver un moyen de pérenniser cette mobilisation. Plusieurs recommandations ont donc émergé dans ce sens, et parmi elles celle de créer une Maison Méditerranéenne du Climat qui assurerait le secrétariat permanent de la MedCOP. Cet espace de concertation et de dialogue devait permettre aux régions méditerranéennes de proposer des solutions de lutte et d'adaptation aux changements climatiques. De plus, des rencontres devaient être organisées chaque année afin de favoriser la consultation, la délibération et le consensus réguliers sur les moyens de relever les défis climatiques.

Ainsi, dans la juste continuité de ces recommandations, les Premières Rencontres de la Maison Méditerranéenne du Climat ont eu lieu à Tanger, les 15 et 16 décembre 2017.

© IRD / Maud Martinasso 1ères rencontres de la MMDC - Comité d'Orientation Stratégique

 

Principaux résultats des 1ères rencontres de la Maison Méditerranéenne du Climat

Ces deux journées ont été l’occasion pour les multiples acteurs présents d’exprimer leurs attentes concernant la Maison Méditerranéenne du Climat, et donc de préciser son rôle et ses actions à venir, qui ont été inscrits dans la Déclaration Finale présentée à l'issue de la rencontre.

Ainsi, la Maison Méditerranéenne du Climat a vocation à devenir un véritable hub , un centre concentrant les savoirs, les savoir-faire et dont les ressources seraient mises à la disposition de tous (universités, associations, start-up…). Elle permettra de capitaliser et de valoriser les initiatives existantes, sans entrer en concurrence avec celles-ci. Enfin, cette cellule de veille stratégique sera également un espace privilégié de rencontres et d’échanges avec les décideurs . La valeur ajoutée de cette Maison réside dans plusieurs aspects :

-          Sa dimension réellement méditerranéenne ,
-          Sa priorité donnée à la jeunesse ,
-          L’acceptabilité sociale qui guide ses activités.

L’action de la Maison Méditerranéenne du Climat sera concentrée autour de 5 piliers  : la gouvernance , le financement , le renforcement des capacités , la Mesure, Notification et Vérification (MNV) et enfin l’innovation . Ces piliers ont été l’objet de plusieurs ateliers de travail. Celui sur le renforcement des capacités, auquel Ghani Chehbouni a participé, a souligné l’importance de l’éducation/sensibilisation , mais aussi des formations continue et initiale .

 

 

 

Top