2018-04-13 
Un nouvel outil pour suivre le bilan carbone de la végétation : première application au continent africain

Comment les stocks de carbone changent-ils à l’échelle continentale dans la végétation ? Quels facteurs expliquent ces changements ? Ce sont des questions centrales pour les sciences du climat et l’application des accords internationaux pour le climat. Une étude pilotée par l’Université de Copenhague a permis une approche inédite de ce problème. En lien avec les équipes scientifiques du CEA, du Cnes et du CNRS, l'Inra a coordonné le développement du jeu de données issu d'observations satellitaires micro-ondes qui est à la base de l'approche. L’étude démontre que sur le continent africain et durant la période 2010-2016, le bilan net de carbone est négatif (baisse des quantités de carbone retenu par la végétation), et que la majorité des pertes de carbone s'est produite dans les savanes arborées des régions semi-arides. Ces résultats sont publiés le 9 avril 2018 dans la revue Nature Ecology and Evolution.

Lire l'intégralité du communiqué de presse : http://presse.inra.fr/Communiques-de-presse/un-nouvel-outil-pour-suivre-le-bilan-carbone-de-la-vegetation2


Contact scientifique :
Jean-Pierre Wigneron
T. 05 57 12 24 19 ou jean-pierre.wigneron@inra.fr
Unité mixte de recherche « Interaction Sol Plante Atmosphère » (Inra, Bordeaux Sciences Agro)
Départements scientifiques « Environnement et Agronomie » et « Ecologie des Forêts, Prairies et Milieux Aquatiques »
Centre Inra Nouvelle Aquitaine Bordeaux

Contact presse :
Inra service de presse : presse@inra.fr - T. 01 42 75 91 86

 

 

 

Top