Le Rôle de l’ADN primase dans la pathogénèse des cancers humains

L'amplification de la région 12q13-15 est un évènement fréquent chez plusieurs maladies néoplasiques bénignes et malignes. Elle mène souvent à l''activation d''un oncogène via la surexpression du proto-oncogène correspondant. Plusieurs gènes ont été identifiés dans cette région mais les principaux candidats pour l''induction de la transformation cellulaire demeurent cdk4 et mdm2 dû à leur importance fonctionnelle dans la régulation de la transition de la phase G1 à S (premier point de contrôle) du cycle cellulaire. Cependant, de récentes études cartographiques de l''amplicon 12q13-15 ont suggéré que cdk4 et mdm2 ne sont pas les protéines principales ciblées puisque dans chacun des cas de sarcomes humains, l''amplicon n''inclut pas un ou l''autre des deux gènes. Nos études ont permis de cartographier un nouveau gène dans la région 12q13, préalablement identifié comme étant PRIM1 et codant pour la sous-unité catalytique de l''ADN primase, une enzyme impliquée dans le processus de réplication de l''ADN. Nos études ont également permis de démontrer que ce gène était amplifié dans plus de 40% des ostéosarcomes humains étudiés.

Commandez ce livre en ligne

Fermer cette fenêtre

 

Le Rôle de l’ADN primase dans la pathogénèse des cancers humains

L'amplification de la région 12q13-15 est un évènement fréquent chez plusieurs maladies néoplasiques bénignes et malignes. Elle mène souvent à l''activation d''un oncogène via la surexpression du proto-oncogène correspondant. Plusieurs gènes ont été identifiés dans cette région mais les principaux candidats pour l''induction de la transformation cellulaire demeurent cdk4 et mdm2 dû à leur importance fonctionnelle dans la régulation de la transition de la phase G1 à S (premier point de contrôle) du cycle cellulaire. Cependant, de récentes études cartographiques de l''amplicon 12q13-15 ont suggéré que cdk4 et mdm2 ne sont pas les protéines principales ciblées puisque dans chacun des cas de sarcomes humains, l''amplicon n''inclut pas un ou l''autre des deux gènes. Nos études ont permis de cartographier un nouveau gène dans la région 12q13, préalablement identifié comme étant PRIM1 et codant pour la sous-unité catalytique de l''ADN primase, une enzyme impliquée dans le processus de réplication de l''ADN. Nos études ont également permis de démontrer que ce gène était amplifié dans plus de 40% des ostéosarcomes humains étudiés.

Commandez ce livre en ligne

Fermer cette fenêtre